La crise de guérison

La crise de guérison ou effet rebond est un processus normal que l’on rencontre souvent après une thérapie. Bien sûr, elle n'est pas systématique et varie d'un individu à l'autre. Ce moment est assez perturbant mais bien révélateur des changements qui s’opèrent dans l’organisme de la personne concernée et que ce n’est qu'un acte de purification. Lorsqu’il y a crise de guérison, le corps se nettoie, c’est un processus d'élimination pour extraire et éliminées toutes les toxines accumulées.

Tout au long de notre vie, nous vivons des expériences parfois très difficiles que nous pensons, et à juste titre, avoir surmontées, cependant il reste des traces en nous, enfouies au plus profond, et qui se b>révèlent bien souvent à travers nos comportements conscients et inconscients. La thérapie énergétique va libérer l'information au niveau de nos cellules, particulièrement là ou elle s'était cristallisée .
Le renouvellement de l’énergie cellulaire naturelle prendra environ trois semaines, et modifiera les informations contenues dans les cellules, ce qui peut b>parfois être douloureux et se traduire par une crise de guérison. Notre corps physique élimine les toxines qui ont été accumulées et ré-encode l'information dans nos cellules, le schéma cellulaire ne sera plus le même.

La crise de guérison nous amène à penser que le mal est pire qu’avant. Ce qui peut se traduire par une aggravation des symptômes dans un premier temps avant de constater une amélioration, puis la disparition totale des symptômes. Le corps travaille à sa guérison en remplaçant des tissus anciens par des tissus neufs. Les réactions autant physiques que mentales qui peuvent découler d'une crise de guérison indiquent généralement qu'un travail profond est en cours.

  • Effets

  • Une crise de guérison est donc un processus qui est activé dans tout notre être.
    Elle peut prendre plusieurs formes allant de symptômes physiques (douleurs diverses au niveau du corps, maladies) ou émotionnels (légère dépression, remise en question, grande fatigue). Les réactions à une crise de guérison peuvent être légères ou sévères en fonction de ce qui a été lâché, dans tous les cas il s’agit d’un signe positif, comme une mise à jour dans un ordinateur. Durant une crise de guérison, beaucoup de toxines peuvent êtres tirées des tissus du corps dans les vaisseaux sanguins afin d’être éliminées.


  • Durant cette période, les symptômes suivants peuvent apparaître

  • Une fatigue générale
  • Des douleurs : maux de tête, mal de dos, aux articulations
  • Une envie fréquente d’uriner, diarrhée ou constipation
  • Un grand besoin de boire
  • Fièvre ou sensation de froid
  • Irritabilité mentale, sommeil agité

  • Et des symptômes mentaux et émotionnels

  • La colère : accumulée dans le foie et restée inexprimée - se révèlera après les soins reiki
  • La tristesse : accumulée dans les poumons - se libèrera au fil des soins reiki
  • La peur : accumulée dans les reins - mêmes schémas du passé seront surmontés avec les soins
  • La haine : accumulée dans le coeur  - manque de respect ou d’affection par des proches
  • L'anxiété et l'inquiétude : accumulées dans l'estomac - vivre dans le ici et maintenant vous permettra de surmonter craintes et angoisses
  • Durée

  • La crise de guérison peut durer de quelques heures à quelques jours en fonction de ce qu'il y a à évacuer et de la modification du schéma d'informations à réaliser. Elles peuvent parfois paraître éprouvantes et désagréables, mais c’est un passage obligatoire et signe de guérison. La crise de guérison est donc de durée variable, en fonction du temps d'intégration nécessaire et ce temps varie en fonction du soin réalisé, de la quantité d'information à réencoder et des capacités globales de la personne.

  • Mon conseil

  • La crise de guérison ou effet rebond est un est un état intermédiaire durant lequel le corps travaille à sa guérison. Il faut en prendre conscience, ne pas la redouter, simplement à être patient et à l’écoute de soi. Il faut boire beaucoup d’eau et des tisanes pour aider l’organisme à se nettoyer et à détoxifier l’organisme. Il faut privilégier une alimentation saine, fruits, légumes, tout ce qui peut favoriser le travail digestif, le drainage et l’élimination des toxines.

    Il faut également se reposer le plus possible permettre à son corps de canaliser l’énergie là où s’est nécessaire. Durant cette phase, ne soyez pas avare de cocooning, faites vous dorloter, prenez le temps de lire, écouter de la musique ou tout autre activité de détente, qui favorisera votre évolution vers un mieux être.

    Emotions refoulées et maladies

    Nous savons tous que le stress émotionnel peut conduire à des maux d’estomac, au syndrome du côlon irritable, à des maux de tête, et même entraîner d’autres plaintes physiques ainsi qu’une douleur chronique. Une raison logique à cela : des études ont montré que plus les gens sont anxieux et stressés, plus leurs muscles sont tendus et contractés, entraînant ainsi au fil du temps une fragilisation et une inefficacité des muscles dans leur ensemble.
    Plus subtilement, on peut développer des symptômes psychosomatiques ou des symptômes liés au stress à cause de problèmes émotionnels non résolus Souvent, la douleur physique avertit une personne qu’il y a encore du travail à faire sur le plan émotionnel, et qu’il peut aussi s’agir d’un signe de traumatisme non résolu dans le système nerveux.

    Martine La douleur est une énergie, un ressenti, et une manifestation physique. La moindre douleur dans notre corps peut être liée à un état émotionnel particulier, et vient nous alerter sur ce qui ne va pas dans nos vies.
    Une fois que nous intégrons ces leçons, la douleur disparaît.
    Le corps est particulièrement transparent quand il s’agit de la douleur. Les expériences de votre vie se manifestent directement dans votre corps et lorsque vous rencontrez un stress émotionnel, votre corps vous montre exactement quel est le problème. La seule chose que vous devez faire, c’est savoir décoder la douleur lorsqu’elle se manifeste.

    Il existe forcément un lien entre le corps et l’esprit. Face à notre esprit qui souffre et aux peines refoulées, le corps réagit également à sa manière. Dans le domaine de la psychologie, on parle de troubles psychosomatiques.

    L’origine des troubles psychosomatiques ou quand l’esprit souffre se retrouve dans le fait de refouler ses émotions très intenses, ses sentiments que l’on n’arrive pas à assimiler et que nous gérons alors de manière négative. Si la tristesse et le chagrin finissent par alimenter nos pensées au quotidien cela peut nous entraîner vers la maladie, des douleurs et d’autres affections produites par l’esprit.


  • Foie
  • On peut souffrir du foie quand on ne parvient pas à s’adapter à des changements, professionnels ou familiaux. Difficultés d’ajustement à une situation. Sentiment de manque continuel ou peur de manquer. Colère refoulée.
    Personnes sujettes aux maladies du foie : les personnes qui critiquent et qui jugent beaucoup (elles-mêmes et les autres) et qui se plaignent souvent.


  • Vésicule biliaire
  • La vésicule biliaire est en rapport avec l’extérieur. La vie sociale, la lutte, les obstacles, le courage de se battre. Esprit de conquête.
    Se faire de la bile, s’inquiéter, s’angoisser. Sentiment d’injustice. Colère, rancune. Se sentir envahi, empiété sur son territoire par une personne autoritaire. Agressivité rentrée et ruminante, mécontentement retenu.
    Se retenir de passer à l’action. Difficultés à faire un choix, de peur de se tromper.


  • Glande thyroïde
  • Profonde tristesse de ne pas avoir pu dire ce qu’on aurait voulu.
    Sentiment d’être trop lent par rapport à ce qu’on attend de nous. Impuissance, sentiment d’être coincé dans une situation, être devant un mur, dans une impasse. Être bloqué dans la parole ou dans l’action, être empêché d’agir.
    Pas le droit de parler, de s’exprimer. Ne pas se sentir écouté. Difficultés à s’affirmer. Une déception ou une injustice n’a pas été avalée et est restée en travers de la gorge.


  • Hernies
  • En règle générale : de la détresse implose à l’intérieur et demande à être libérée. Désir de rompre ou de quitter une situation où on se sent coincé, mais où l’on reste par peur de manquer de quelque chose, généralement du matériel. Autopunition parce qu’on s’en veut, incapacité à réaliser certaines choses qu’on voudrait.
    Frustration de travailler dur, se sentir poussé à aller trop loin, ou essayer d’atteindre son but d’une manière excessive, qui en demande trop. Une poussée mentale (de stress) essaie de sortir.


  • Les genoux
  • Genoux qui flanchent, qui craquent, douleurs aux genoux, aux ménisques : Refus de plier, de se mettre à genoux, de céder, fierté, ego, caractère inflexible ou au contraire, on subit sans rien oser dire, on s’obstine, mais nos genoux nous disent que nous ne sommes pas d’accord avec cette situation. Difficultés à accepter les remarques ou les critiques des autres. Problèmes avec l’autorité, la hiérarchie, problèmes d’ego, d’orgueil. Devoir s’incliner pour avoir la paix,
    Ambition réfrénée ou contrariée par une cause extérieure. Entêtement, humiliation. Culpabilité d’avoir raison. Colère d’être trop influençable.


  • Les bras
  • Il y a de nombreuses causes émotionnelles liées aux douleurs et aux problèmes de bras. Les bras sont le prolongement du cœur et sont liés à l’action de faire et de recevoir, ainsi que l’autorité, le pouvoir. Les douleurs aux bras peuvent être liées à de la difficulté à aimer ce que je dois faire.
    Se sentir inutile, douter de ses capacités, ce qui amène la personne à se replier sur elle et à s’apitoyer sur ses souffrances. Se croire obligé de s’occuper de quelqu’un. Ne pas se sentir à la hauteur lorsque l’on est le « bras droit » de quelqu’un. Difficulté à prendre les autres dans ses bras, à  leur montrer de l’affection.
    Je m’empêche de faire des choses pour moi-même, parce que je me souviens des  jugements négatifs et des interdictions durant mon enfance, ce qui m’avait blessé.
    Je ne me permets pas de prendre ou je regrette d’avoir pris quelque chose, ou je pense que j’ai obtenu quelque chose que je ne méritais pas. Ou quelque chose me revient de droit, que je n’ai pas pris, je ressens de la colère. Se rapporte au fait d’avoir été jugé par ses parents. Vouloir emprisonner quelqu’un dans ses bras pour l’avoir sous contrôle, mais avoir dû le laisser s’envoler, et ne plus pouvoir l’aimer et le protéger (un enfant, par exemple…).
    Vivre une situation d’échec, devoir baisser les bras.


  • Les épaules
  • Les épaules portent les joies, les peines, les responsabilités, les insécurités. Le fardeau de nos actions et tout ce qu’on voudrait faire, mais qu’on ne se permet pas, ou qu’on n’ose pas. On se rend responsable du bonheur des autres, on prend tout sur soi, on a trop à faire, on se sent écrasé, pas épaulé, pas soutenu.
    Douleurs possibles aussi quand on nous empêche d’agir, ou que l’on on nous impose des choses. Lorsque l’on vit une situation dont ont ne veut plus, on désire passer à autre chose, mais le manque de confiance en soi nous bloque, On manque d’appui, on manque de moyens. On ne se sent pas aidé.
    Une personne chère ou l’un de nos parents vit de la tristesse et on aimerait prendre son chagrin et ses problèmes pour l’en libérer. Colère retenue contre un enfant ou une autre personne qui se la coule douce alors qu’on ne se donne même pas le droit de prendre un temps de pause.
    Au travail ou à la maison, avec son conjoint, on se sent dans l’obligation de se soumettre, on se sent dominé sans oser réagir.
    On vit de l’insécurité affective (douleur épaule gauche) ou de l’insécurité matérielle (douleur épaule droite).


  • Des sources de douleurs
  • La douleur au niveau de la tête
  • Les douleurs dans votre tête, comme les maux de tête et les migraines, peuvent être déclenchées par le stress du quotidien. Assurez-vous tous les jours de prendre assez de temps pour vous détendre. Pratiquez une activité plaisante pour diminuer votre tension.

  • La douleur dans les muscles
  • Représente la flexibilité dont nous faisons preuve dans la vie quotidienne. Cela révèle si nous sommes assez souples dans nos relations au travail, à la maison ou envers nous-mêmes. Laissez-vous donc porter pour que la douleur s’estompe.

  • La douleur dans le cou 
  • Peuvent indiquer que vous avez des difficultés à pardonner aux autres, ou vous-même. Si vous sentez des douleurs dans le cou, pensez aux choses que vous aimez chez vous et les autres personnes. Faites une démarche vers le pardon.

  • La douleur dans les gencives
  • Comme pour le cou, la douleur dans les gencives est liée aux décisions que vous ne prenez pas ou auxquelles vous ne vous tenez pas. Soyez clair dans vos objectifs, et foncez !

  • La douleur aux épaules
  • Peut indiquer que vous traînez un fardeau émotionnel, d’où l’expres​sion avoir les épaules larges). Focalisez-vous sur les problèmes que vous êtes seul à pouvoir résoudre et n’hésitez pas à déléguer à votre entourage dès que possible.

  • La douleur à l’estomac
  • Survient lorsque vous n’avez pas digéré, au sens figuré, quelque chose de négatif. Le sentiment de ne pas être respecté provoque une sensation de trou dans l’estomac, et un certain chagrin.

  • La douleur dans le haut du dos
  • Indique que vous manquez de soutien affectif. Vous pourriez vous sentir mal aimé. Si vous êtes célibataire, il serait peut-être temps de rencontrer quelqu’un.

  • La douleur au sacrum et au coccyx
  • Vous pourriez être assis sur un problème qui doit être résolu.

  • La douleur dans le bas du dos
  • La lombalgie peut signifier que vous vous souciez trop de l’argent ou que vous êtes en manque d’affection. Ce peut être l’occasion de demander une augmentation de salaire, ou envisager un conseiller financier pour vous apprendre à mieux gérer votre argent !

  • La douleur dans les coudes
  • La lombalgie peut signifier que vous vous souciez trop de l’argent ou que vous êtes en manque d’affection. Ce peut être l’occasion de demander une augmentation de salaire, ou envisager un conseiller financier pour vous apprendre à mieux gérer votre argent !

  • La douleur dans les bras
  • La lombalgie peut signifier que vous vous souciez trop de l’argent ou que vous êtes en manque d’affection. Ce peut être l’occasion de demander une augmentation de salaire, ou envisager un conseiller financier pour vous apprendre à mieux gérer votre argent !

  • La douleur dans les mains
  • Les mains symbolisent le lien aux autres, le fait de se connecter. Si vous ressentez une douleur à la main, cela peut signifier que vous ne tendez pas assez la main aux autres. Essayez de vous faire de nouveaux amis, rétablissez la connexion.

  • La douleur dans les hanches
  • Des hanches douloureuses pourraient signifier que vous êtes trop résistant aux changements. Vous avez tendance à ériger les mises en garde en véritables obstacles à la prise de décision. Si vous réfléchissez sur quelques grandes idées, il est temps de trancher.

  • La douleur dans les articulations en général
  • Tout comme pour les muscles, les douleurs dans les articulations représentent la flexibilité. Soyez ouvert à de nouvelles façons de penser, aux leçons et expériences de la vie.

  • La douleur aux genoux
  • Le genou, qui peut s’entendre je-nous, symbolise notre relation à l’autre, soumise, agressive ou équilibrée. Le mal de genou indique une difficulté à plier, à accepter les choses telles qu’elles sont. La tension peut être liée au monde extérieur comme à soi-même. L’intérieur du genou renvoie à la communauté, au travail, aux amis ; l’extérieur du genou est lié aux problèmes personnels. Souvenez-vous : vous n’êtes qu’un humain, un simple mortel. Ne laissez pas votre ego dominer votre vie. Faire du bénévolat peut s’avérer bénéfique.

  • La douleur aux dents
  • Exprime le fait que vous n’aimez pas votre situation. À ressasser constamment ce dégoût, cela affecte vos émotions au quotidien. Rappelez-vous que les expériences passent plus vite lorsque vous focalisez sur leurs aspects positifs.

  • La douleur dans les chevilles
  • Montre que vous ne vous accordez pas de droit au plaisir. Il est peut-être temps de devenir plus indulgent envers vous-même. Essayez de pimenter votre vie amoureuse.

  • Une douleur qui fatigue
  • Éprouver de l’ennui, faire de la résistance, ne pas se donner les moyens d’aller de l’avant. Écoutez cette petite voix qui se demande quelle est la prochaine étape ? et vous pousse vers une nouvelle expérience.

  • Une douleur inexpliquée dans différentes parties du corps
  • La structure cellulaire du corps est en renouvellement constant et durant ce processus, on se purge des énergies négatives. Le système immunitaire et tous les systèmes dans le corps s’en retrouvent affaiblis. Ainsi, alors que le corps fait mal et peut sembler dans un état de maladie, il est en réalité dans un état de compensation. Pas de panique, ça va passer.

  • La douleur aux pieds
  • Lorsque vous êtes déprimé, vous pouvez ressentir une certaine douleur aux pieds. Trop de négativité peut se manifester sous vos pieds. Appréciez les petits plaisirs de la vie. Trouvez-vous un nouveau loisir, une nouvelle passion. Cherchez la joie. La prochaine fois que vous ressentirez une douleur physique, essayez de regarder à l’intérieur de vous-même et soyez attentif à vos pensées, à ce qui vous retient dans le passé, et aux émotions qui vous perturbent. La douleur agit comme un signe d’avertissement spirituel, et que la guérison doit se faire.

    Martine

    Cabinet Soins Energétiques - Martine STAELENS-GUINDA - 1 rue des Lavandières - 89400 Epinau les Voves - 06.62.30.84.45 - msg.reiki@gmail.com -